Home Artistes Bernard De Wolff

Bernard De Wolff

Alors qu’il est encore tout petit, l’une de ses institutrices, passionnée de voyage, lui montre des diapositives du Suriname. Bernard de Wolff découvre un monde bigarré qui l’enchante et suscite en lui un intérêt romantique, resté depuis profondément ancré chez l’artiste. Bernard de Wolff est autodidacte. Progressivement, il développe dans sa peinture une sorte d’impressionnisme mâtiné d’influences tachistes et matérialistes, le plus souvent au début avec une palette douce et avare en couleurs, qui se fait ensuite plus audacieuse, plus riche. De Wolff fait également sien le conseil d’Eugène Delacroix, selon qui il faut souiller la palette, laisser les couleurs se fondre les unes dans les autres.

Un jeu intéressant avec la peinture

Cet artiste néerlandais de premier plan peint des scènes classiques et reconnaissables. Ses œuvres figuratives ont toujours un point de départ concret et aisément déchiffrable. Les thèmes de ses tableaux sont étroitement liés à son parcours de vie. Les tropiques, avec leurs femmes et paysages exotiques. La nature chinoise. Des panoramas parisiens. Nombre de ses œuvres évoquent l’eau et la vie qui l’entoure. Pour peindre, il s’inspire toujours de souvenirs et de photographies prises lors de ses pérégrinations à travers le monde. 

 

Le matériau utilisé, la peinture à l’huile, constitue également une passion importante. La peinture à l’huile est vivante. Mais elle est aussi un matériau difficile à contrôler, confie l’artiste. Si quelque chose ne va pas, il faut attendre longtemps que la peinture sèche avant de pouvoir continuer. Une gageure pour un artiste au caractère si impatient. Heureusement, son amour pour la peinture est bien plus fort.

Les sommets internationaux

La carrière de peintre de Bernard démarre en 1998 lorsque Mme Kooring, qui tient la galerie d’art du même nom sur le Spiegelgracht d’Amsterdam, commence à promouvoir son travail. L’amorce d’un succès continu et de collaborations avec diverses galeries qui, ensemble, lui assurent une grande visibilité. À l’étranger également. À Hot Springs aux États-Unis, puis à Berlin. Plus d’expositions, c’est-à-dire plus de tableaux. Son style évolue depuis vers quelque chose d’éminemment proche de lui.

 

De nombreuses expositions suivront. Au Musée et à la galerie Van Lien à Fijnaart. 22 tableaux trouvent acquéreur dès la première exposition. Suivent des années fastes, où l’artiste vend parfois jusqu’à 45 tableaux par an. 

 

En 2012, 26 des œuvres de Bernard partent pour Vladivostok, où elles ornent les murs de deux grands hôtels récemment ouverts. Ses tableaux s’exposent entre-temps dans le monde entier, rejoignent des collections d’entreprises comme privées. En Chine également, suite à une rencontre avec un promoteur d’art chinois en 2015. 

 

En Chine, il fait la connaissance d’un tout nouveau monde. Une invitation de l’Académie nationale de peinture de Pékin lui permet de parfaire ses connaissances. Une accointance qui lui vaudra également une résidence d’artiste à Pékin en 2017. 2018 marque le début de la collaboration avec la galerie d’art Early Birds. Une belle relation qui laisse augurer de nombreuses possibilités futures !

 

L’artiste passe actuellement la majeure partie de son temps à Paris. Quel ennui, pourrait-on penser, étant donné sa soif de voyage. Que du contraire. Dans la Ville Lumière, le monde entier vient à lui. 

La peinture, un apprentissage sans cesse renouvelé

Nous aimerions connaître ses projets d’avenir. La peinture est un apprentissage sans cesse renouvelé, explique Bernard. C’est d’ailleurs ce qui fait son intérêt. 

 

Il rêve de tableaux plus grands. De creuser son style. Plus abstrait, peut-être. Mais toujours sur une base figurative. D’approfondir le pouvoir de suggestion de la lumière. Il expérimente avec la peinture à l’encre et d’autres matériaux, qu’il incorpore dans ses tableaux. Une aventure qui se poursuit : « Le meilleur reste à venir. »


Citation : « Les thèmes de ses peintures sont étroitement liés à son parcours de vie : tropiques, nature chinoise, panoramas parisiens. Nombre de ses œuvres évoquent l’eau et la vie qui l’entoure. »

Oeuvres