Home Artistes Michel Bassompierre

Michel Bassompierre

Les sculptures d'animaux en bronze et en marbre de Michel Bassompierre sont émouvantes, notamment en raison de leur expression amicale et de leurs formes rondes caractéristiques. Cet artiste français est l'un des plus importants artistes animaliers contemporains et il réussit également à influencer ce courant artistique de manière décisive avec son propre style très personnel.

Michel Bassompierre, l’artiste animalier qui donne vie au bronze et au marbre

Lorsqu’on regarde le travail de Bassompierre (°1948), on constate une approche visuelle résolument contemporaine des animaux (tels qu’ours, chevaux, éléphants et gorilles) combinée à une connaissance détaillée de l’anatomie de l’animal, dont il a besoin pour un rendu correct des formes complexes. Il fait preuve d’une finesse et d’une habileté qui ne viennent qu’au fil des années.

 

Bassompierre s’est formé à l’école des Beaux-Arts de Rouen, dans l’atelier de Leleu, où il a appris avant tout à regarder. Il réalise ses croquis dans des zoos, des musées, des collections d’animaux ou des cirques, et même au Muséum national d’histoire naturelle. C’est là que les volumes, les muscles, les caractéristiques et l’esprit de chaque sujet prennent forme, avant d’être convertis en modèles dans son atelier situé près de Nantes. En mettant l’accent sur les formes rondes de ses ours, gorilles, éléphants et chevaux, il obtient une forme à la fois douce, dynamique et précise. Dans le sillage de François Pompon, Michel Bassompierre abandonne l’anecdotique pour atteindre l’essentiel.

 

 

Actif au niveau international avec ses sculptures en bronze

Tout au long de ses cinquante années de carrière, Michel Bassompierre a remporté de nombreux prix et ses sculptures d’animaux font le bonheur de collectionneurs et galeries d’art aux quatre coins du monde, comme les célèbres Galeries Bartoux en France.

 

L’avantage de cet artiste, c’est qu’il réalise aussi bien des ‘petites’ sculptures (par exemple, 23 x 16 x 22 cm) que des œuvres monumentales (200 x 137 x 187 cm) qui trouvent temporairement ou définitivement leur place dans le domaine public. Par exemple, au Jardin des Plantes de Paris (2021) ainsi qu’en altitude lors de l’exposition ‘L’Art au sommet’ dans la station de sports d’hiver exclusive de Courchevel (saison d’hiver 2020-2021). Plus près de chez nous, sur la Promenade des Ours à Andenne, dans la province de Namur, on peut admirer ‘Les Saumons’, un monumental ours en bronze de 2 mètres de long. En avril 2022, une deuxième œuvre de Bassompierre est venue s’ajouter à Andenne, ‘Le Miel no3’.

Technique de la cire perdue

Pour toutes ses sculptures animalières en bronze patiné, Michel Bassompierre utilise la technique de la cire perdue. Il travaille selon le Code de déontologie des Fonderies d’Art et limite le nombre de tirages à 12 exemplaires. Huit sont numérotées en chiffres arabes 1/8, 2/8, etc. et ses quatre ‘Épreuves d’artiste’ portent les chiffres romains EA I/IV, EA II/IV, etc.

Oeuvres